Lézignan

JPG - 15 ko

Lézignan est une ville chaleureuse et vivante, au centre de la vie des Corbières et du Minervois tout proche. Ses origines sont anciennes, puisqu’elle figure, sous le nom de Licinianus, dans un document carolingien de 806. Aujourd’hui, la route nationale et les liaisons ferroviaires qui longent la lisière nord des Corbières la relient à Carcassonne à l’est et à Narbonne à l’ouest.

Considérée comme la capitale des Corbières, Lézignan est le siège de diverses organisations locales importantes. Le marché du mercredi matin, qui envahit la rue principale, le Cours de la République, sur toute sa longueur, est l’occasion pour les habitants des villages voisins de rencontrer leurs amis et d’échanger les potins. Ce type de marché de campagne traditionnel débordant d’animation devient de plus en plus rare. La ville ne manque pas non plus de commerces, de banques et d’autres commodités, dont une gare.

Mais le marché (même si, à lui seul, il vaut une visite) n’est pas la seule attraction de Lézignan. Les restaurants y sont nombreux et pour tous les goûts : menu haut de gamme et moderne à la Balade Gourmande, cuisine du terroir traditionnelle au Tournedos ou à La Crémaillère, pizzas très abordables dans l’ambiance familiale des pizzerias du centre ville. Un cinéma, Le Palace, propose des films récents. Toute l’année, la Maison Gibert accueille expositions et autres événements culturels.

En été, les manifestations se succèdent, la plupart du temps autour de la musique en plein air, des repas et du vin. La pinède de Gaujac, à la sortie de la ville, est le théâtre d’une impressionnante foire aux produits régionaux (" Promaude ") à Pentecôte, et juste à côté l’aérodrome vous propose des vols touristiques au-dessus des Corbières. En automne l’arrivée du vin nouveau donne lieu à des festivités pendant toute une semaine.

Autres distractions : piscine à ciel ouvert, terrain de camping agréable dans la pinède tout proche du centre ville, centre équestre bien équipé proposant une école d’équitation et des promenades à dos de poneys. Le syndicat d’initiative se trouve dans la rue principale (tél. : 04 68 27 05 42).

Lézignan est un bon point de départ pour se lancer à la découverte des vins de la région - le magasin CDD, sur la nationale en direction de Narbonne, offre des dégustations de plusieurs des meilleurs crus. Des viticulteurs sont présents en ville ou dans ses alentours et quelques caves des villages avoisinants (en particulier, Ornaisons et Luc-sur-Orbieu) méritent le détour. Près de la gare, le Musée du vin présente d’anciens outils de viticulture, des vêtements, des photographies et divers documents.

JPG - 8.3 ko
Conilhac
Le festival de jazz : tous les weekends de novembre

Conilhac-Corbières

Les Corbières sont une mine de joyaux cachés — quand vous traversez Conilhac, vous pensez peut-être que c’est un village comme les autres, divisé par la Route Nationale de Lézignan à Carcassonne, avec sa station-service, son tabac, ses deux restaurants. Or, depuis plus de vingt ans, chaque weekend pendant le mois de novembre, cette commune modeste de 600 âmes présente un festival de jazz impressionant. La qualité artistique est telle que vous n’en seriez pas déçu à Londres ou à Paris. La salle des fêtes prend l’ambiance d’un club de jazz intime, comble de deux ou trois cent personnes, et les serveurs s’affairent à distribuer des plateaux de verres à champagne et des bouteilles de Blanquette de Limoux bien frappées. Plus tard, l’animation continue à la "Cave à Jazz" juisqu’au petit matin ...

Le festival a acceuilli entre autres Joe Lee Wilson, Johnny Griffin, Olivier Temime, Nico Wayne Toussaint, Jacky Terrasson, Richard Galliano ... renseignements et réservations auprès de la Mairie de Conilhac, tél 04 68 27 08 15, ou sur le site Web du village.

JPG - 18.6 ko
Montburn
Décoration murale

Montbrun-des-Corbières

Blotti autour des ruines de son château, ce village est perché sur un affleurement rocheux. A quelques kilomètres, seule parmi les vignes et les cyprès, se dresse l’église Notre-Dame de Colombier, un bel exemple des débuts de l’architecture romane datant du 11ème siècle (le clocher est du 13ème). La légende raconte que le Seigneur de Montbrun partit aux croisades et que, à son retour, son fils qui ne l’avait pas reconnu lança ses chiens contre lui. Le père mourut dans la nuit et quand, le lendemain matin, son fils comprit ce qu’il avait fait, il fut terrassé par le remords. Voyant une colombe se poser sur le sol, il décida de construire une chapelle à l’endroit que ses pattes avaient touché.

JPG - 22 ko
Escales
Église romane

Escales

L’église romane de ce village présente la particularité de posséder trois absides, une grande abside centrale flanquée de deux autres plus petites. Des ajouts du 19ème siècle jurent un peu avec la pureté des éléments romans. L’autel est construit d’un sarcophage romain du 1er ou du 2ème siècle.

© Archétype Informatique : création de site internet, près de Narbonne, 11200 Camplong d'Aude,
tel: +33 (0)4 68 43 52 38 — Publicité